Diagnostic tsa ou enfant atypique : mieux gérer le stress parental

Posté par Gaëlle
Le 8 décembre 2020

Le stress parental et vous

Êtes-vous un parent stressé ou victime du stress parental ? Rencontrez-vous une situation particulière avec votre jeune enfant ? A-t-il besoin d’un suivi spécialisé (pédopsychiatre, psychomotricien, orthophoniste) ?

Que ce soit le cas ou non, il y a, pour tout parent, un moment dans l’éducation où cette fameuse crise survient (aux alentours des deux ans et jusqu’à quatre ans) quand votre petit trésor commence sa révolution du « Non ! », ce qui met vos nerfs à rude d’épreuve !

Rappelons un petit point important. Juste après la naissance de votre enfant, vous accouriez à chacune de ses demandes, ce qui était tout à fait justifié pour s’occuper d’un nourrisson.  Il ne pouvait, effectivement, exprimer ses besoins fondamentaux que d’une seule et unique façon pour que vous puissiez y répondre rapidement : pleurer. Il fallait agir vite et lui donner à manger, lui changer sa couche, le rassurer et calmer ses craintes pour l’endormir…

Seulement, maintenant qu’il a grandi, il s’aperçoit que ses parents si aimants n’accourent pas aussi vite qu’il le voudrait quand il demande quelque chose et certaines règles lui paraissent bien injustes ! Son caractère s’affirme et quand il trouve que sa petite situation d’enfant est bien injuste, il affirme alors, son mécontentement avec force !

Il est donc important de décider par vous-même d’appliquer certaines règles à la maison pour bien éduquer votre enfant, tout en maîtrisant votre propre tempérament afin de ne pas vous laisser envahir par votre propre colère, ou être paralysé par un sentiment d’étouffement au quotidien, aux moindres cris de votre petit bout de chou.

Certaines clés peuvent s’obtenir par vos propres recherches (lecture d’ouvrages, coaching, consultation avec un psychologue…) mais le travail le plus long et le plus essentiel à faire est le travail à faire sur vous-même et sur vos propres émotions, que personne ne peut faire à votre place.

Ne vous découragez pas ! Comme on le dit souvent, on devient parent. On ne naît pas avec une facilité innée pour comprendre son enfant et interagir parfaitement avec lui. Il est cependant possible de travailler à une relation moins conflictuelle avec votre enfant… Voici donc quelques pistes !

 enfant atypique qui joue

Comprendre ce qu’est un enfant atypique pour mieux gérer son stress parental

Pour mieux gérer votre stress parental, il vous faut, au préalable, comprendre comment fonctionne un enfant dit « atypique ».

Si vous prenez votre dictionnaire au mot « atypique », vous y lisez « qui ne répond pas au type habituel » ou « que l’on peut difficilement classer ». Mais que ressentons-nous quand ce mot est utilisé pour qualifier notre enfant, ce petit chou, que nous aimons tant et quand nous entendons : « c’est un enfant atypique » ?

Outre les caprices dont nous venons de parler, qui font partie du développement des tout-petits, il y a les colères d’intolérance à la frustration, perçues ici comme un signe clinique, c’est-à-dire, typique d’un enfant rencontrant un trouble envahissant du développement. La fréquence de ces colères et leur caractère systématique en fonction de la situation rencontrée par l’enfant, peut orienter un médecin vers à un diagnostic tsa (Trouble du Spectre de l’Autisme) ou encore un diagnostic tda – tdah (Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité), car ces troubles ont bien un tronc commun dans les symptômes observés.

Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’aussi minimes que soient les traits autistiques de votre enfant, si vous êtes comme mon petit garçon, dans le cadre d’une suspicion TSA, il faudra relativiser sans cesse son comportement pour être plus indulgent qu’à l’ordinaire, tout en sachant exercer aussi une discipline empreinte d’amour quand la colère se transforme en caprice, ce que chaque parent peut évaluer en connaissant bien son enfant et son tempérament foncier. Il se peut que votre enfant soit diagnostiqué tsa léger ou tsa de haut niveau, sans aucune déficience intellectuelle et parfois même diagnostiqué plus tard, vers l’adolescence, Haut Potentiel Intellectuel (HPI) ou diagnostiqué Syndrome d’Asperger (SA).

Dans tous les cas, sachez que nous parlons ici d’un trouble du neurodéveloppement qui induira plus ou moins des difficultés dans les interactions sociales, auxquelles les frustrations seront liées. Si votre enfant a trois ans et que, dans son cas, le langage n’a pas encore émergé complétement (absence de phrases intelligibles, mais compréhensibles bien sûr, pour les parents que nous sommes, qui comprennent toujours le babillage de leur petit trésor !).

Pour ceux qui souhaitent mieux comprendre et approfondir ce sujet, consultez en détail, le site de l’Association Américaine de Psychiatrie, qui fait mention du DSM-5, la cinquième édition du Manuel diagnostique et statistiques des troubles mentaux, en cliquant sur le lien suivant (en anglais) :

https://www.psychiatry.org/

Pour en savoir davantage sur l’autisme, cliquez également ici (en français) :

https://www.cra-centre.org/

https://spectredelautisme.com/trouble-du-spectre-de-l-autisme-tsa/Manuel-diagnostique-et-statistique-des-troubles-mentaux-dsm/

livre sur le stress parental

Une lecture vivement conseillée pour faire face au stress parental

Pour mieux gérer votre stress parental, voici un livre vraiment excellent sur l’éducation :

100 façons de se faire obéir, d’Anne Bacus

Ce livre m’à été personnellement conseillé et là, je peux vous dire que franchement, je tire mon chapeau à cette auteure, docteur en psychologie et psychothérapeute car elle nous livre un point de vue équilibré sur l’éducation. Elle nous responsabilise en tant que parent, sans du tout nous culpabiliser. Elle donne des suggestions très pratiques qui sont les bienvenues pour faire face au stress parental. Ce livre ne manquera pas de vous aider. Je suis au cœur de ma lecture et je me devais de partager avec vous cette pépite !

Découvrez cette auteure sur son site web :

https://www.anne-bacus-psychologue.fr/

câlin après colère

Une de mes astuces pour faire face aux colères de votre enfant

Mieux gérer les colères de votre enfant, c’est aussi mieux gérer votre stress de parent. Ci-après, voici une astuce toute simple qui marche mais qui est le reflet du bon état d’esprit à cultiver dès maintenant dans votre quotidien :

Apprenez à faire diversion grâce au jeu et grâce toute l’interaction qu’il suscite !

Pour cela, il vous faudra être inventif et enthousiaste. Il vous faut trouver des ressources dans le jeu, alors même que la colère semble arriver ! Cela vous paraîtra difficile au départ et cela pourra vous coûter quelques efforts mais le résultat sera payant. Votre enfant ne vous verra plus désarçonné par ses colères mais il finira plutôt par s’arrêter net dans sa frustration du moment, pour rentrer dans un tout nouveau mode de communication avec vous car son attention sera dérivée par ce que vous lui proposez dans l’instant.

Rappelez-vous, les tout-petits, vivent dans l’immédiateté et peuvent passer des larmes au rire, seulement en un clin d’œil, pourvu que nous, parents, nous trouvions les ressources physiques et morales pour mettre en œuvre le plan que je nomme à juste titre « faire diversion » !

Pour développer la bonne attitude face aux colères de votre enfant, pour trouver de l’aide et comprendre les possibilités de suivi spécialisé pour un enfant atypique, vous pourrez aussi découvrir mon guide pratique, désormais disponible sur ce site.

 

En conclusion

J’espère que ce premier article a su répondre à vos questions sur le stress parental. Je m’intéresse de près à la parentalité, à la psychologie de l’enfant et à son développement psychomoteur.

Je suis une simple maman, tout comme vous, mais j’ai à cœur de partager avec d’autres grâce à l’écriture en tant qu’auteure auto-éditée, sur les situations difficiles que nous pouvons tous rencontrer dans notre quotidien.

Si j’ai créé cette rubrique de blog, c’est tout spécialement pour vous ! Je me dois de partager avec vous mes découvertes, mes lectures sur le sujet de la parentalité et aussi mes astuces de maman, pour vous aider à vivre plus sereinement votre quotidien de parent ayant un petit bout de chou atypique !

Je vous invite à continuer de me suivre sur mon blog ou sur les réseaux sociaux. Je vous dis donc, à bientôt !

Gaëlle Gauthier.

Gaëlle
Anciennement traductrice, autodidacte, passionnée de caractère, j’ai trouvé ma voie professionnelle dans l’écriture de guides pratiques. J’ai récemment décidé de puiser au fond de moi l’inspiration d’écrire pour vous apporter ce petit quelque chose qui fait la différence. L’inspiration se trouve dans mon vécu, dans mes réussites mais aussi dans ces épreuves qui vous forgent le caractère.

Articles Similaires

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Pour toute question à propos de mes ouvrages, n’hésitez pas à me joindre par email, je me ferai un plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais.

Adresse

44320 SAINT-PERE-EN-RETZ

SIRET

881 482 475 00012